Comment combattre les ‘urinomanes’ ?

Problématique : Notre quartier est un des quartiers les plus populeux de Paris, le plus passant du fait des deux gares internationales, sans qu’il y ait plus de poubelles ou de contrôle autour d’elles, auquel s’ajoutent les utilisateurs territoriaux et internationaux des deux gares, sans compter les incivilités récurrentes de tous.

 

poubelle

 

 

 

 

Il nécessite une politique de répression vers les contrevenants, mais surtout une politique adaptée à ces sites internationaux et donc,  des équipes de nettoyages plus organisées,  puissantes et efficaces par une présence quasi-permanente sur sites.

Nos rues sont aussi l’objet d’une attention particulière par des personnes sans scrupule qui considèrent que nos rues sont des pissotières ouvertes à tous et à toute heure, une commodité gratuite.

Ces deux nuisances : pissotières et insalubrité des rues, favorisent le regroupement de personnes qui, quel qu’elles soient, selon leur mode de vie ou de culture, parce qu’ils  estiment que la saleté étant présente partout, considèrent que leur saleté ne peut gêner personnes. Une de plus ne se remarquera pas !!

Notre association lutte ardemment contre ce fléau nauséabond et insalubre pour que ces rues retrouvent leur propreté.

ACTIONS à notre demande :

  • La Mairie du X° a lancé deux opérations répressives au mois de novembre et décembre rue Saint Quentin et rue de Valenciennes contre ces « urinomanes » : une équipe de cinq personnes de la Mairie de Paris a pu intervenir, prévenir, informer et dresser plus de 80 amendes en deux jours.
  • Un panneau, isolé, interdisant d’uriner sur les trottoirs et immeubles, a été installé début janvier rue de Valenciennes. Le dessin est compréhensif par tous, toutes langues confondues. Le résultat n’est pas probant du tout !