Réhabilitons le Square Satragne !

Après l’ouverture de la médiathèque Françoise Sagan, un autre projet que la mairie du Xè promet depuis longtemps tient particulièrement au cœur des adhérents et habitants autour du Square Alban Satragne.

Il s’agit d’agrandir jusqu’à la rue du Faubourg Saint-Denis le square Alban Satragne, de le réaménager et de le fermer par des grilles pour éviter qu’il ne serve, comme aujourd’hui, de terrain de jeux pour les dealers et autres activités illicites.

1)     Les contraintes :

Ce site abrite une crèche et un centre de protection maternelle et infantile, une halte-crèche, une médiathèque, un gymnase, une école, un centre social et culturel (le Pari’s des faubourgs) ; une voie pompier partant du 107, longeant la crèche et passant derrière le centre historique pour rejoindre la cour de la ferme St Lazare, est  imposée, ainsi qu’un gardiennage. A cet effet trois gardiens sont prévus et trois logements sont prévus au-dessus de la halte-garderie.

Pour des raisons de sécurité (passage important d’enfants accompagnés ou non), le déplacement de l’entrée du parking (trémie d’entrée) est aussi imposé. Aujourd’hui plusieurs solutions sont à l’étude, dont une positionnant cette trémie à l’emplacement de la terrasse actuelle du restaurant « L’escalier ».

Autre contrainte, la Direction des Parcs et Jardins, demande à ce que les jardins soient clos et fermés le soir, ce qui justifie la présence d’un poste de gardiennage au niveau du 107, pour accéder à la halte-garderie, au gymnase, à la médiathèque etc. par ailleurs cette direction demande le maintien des arbres existants du jardin actuel.

La médiathèque sous tutelle de la Direction des affaires culturelles, abritera un fond de livres très anciens et de grande valeur, ce qui justifie également un gardiennage.

2)     Sujets ouverts :

Le premier sujet de discussion est la trémie. Son déplacement au niveau de la terrasse du restaurant peut être soumis à proposition, Un groupe de travail a déjà proposé son déplacement au niveau de la placette le long du Bd Magenta. Cette proposition a fait l’objet d’une étude.

Au centre du jardin actuel se trouvent une fontaine et des bancs colorés. Ce sont des œuvres d’art de Duboscq. Ces œuvres vont être déposées, les habitants peuvent faire des propositions, réinstaller ces œuvres sur le site ou non 

Au fond du jardin sur la droite en regardant le carré historique, il y a une « cage » place réservée au jeu de ballons pour les adolescents.

La Chapelle, aujourd’hui ce lieu dépendant de la DAC doit faire l’objet d’une restauration (ce bâtiment est classé intérieur et extérieur, la chapelle étant désacralisée). Ce lieu n’a pour le moment pas d’affectation, aux habitants de faire des propositions, salle de réunion, de petites expositions, de concerts etc.…pour le moment la mairie pense à un centre culturel.

Où en sommes-nous ?

Depuis septembre 2006,  la société SEMAVIP, Maître d’œuvre désigné par la mairie, pour la première phase, pour la gestion de l’étude de faisabilité du réaménagement du site dans sa phase deux, (la chapelle, la médiathèque, la trémie et les espaces verts) et la rédaction du cahier des charges.

A la suite d’un appel d’offre, la société Landfabrik a été sélectionnée pour réaliser l’étude de faisabilité. Sa mission est finalisée. Dans le cadre de cette étude un groupe de travail a été consulté, ainsi que la Poste, Vinci (le gestionnaire du parking), le Pari’s des faubourgs, la voirie, la direction des parcs et jardins, la mairie d’arrondissement.

Lors de cette consultation la société Landfabrik et la SEMAVIP ont communiquéque l’étendue du parc sera portée à 20 000 m² si acquisition est faite par la mairie du jardin de la poste (en cours de négociation).

 Calendrier :

L’étude en cours par la société Landfabrik a pris du retard. Ce retard est essentiellement dû au fait que des études complémentaires ont été demandées afin d’étudier le déplacement de la trémie d’entrée du parking. Une des solutions serait une entrée directement par le boulevard Magenta.

Le résultat du travail de cette société devrait être présenté aux différentes instances (dont les conseils de quartier). La SEMAVIP attend des réponses de la Poste (cession du jardin) et du parking VINCI.

Après cette réunion, dont l’enjeu essentiel sera l’emplacement de la trémie d’entrée du parking, une hypothèse de travail sera sélectionnée et la rédaction du cahier des charges pourra commencer.

Les conseils de quartier participeront à la rédaction du cahier des charges.

L’échéance suivante, c’est-à-dire l’appel d’offre n’interviendra qu’après les municipales de 2014, les travaux de réaménagement du site n’interviendront qu’entre 2015/2016. Il faut noter que le cahier des charges ne sera pas modifié d’où l’intérêt d’être attentif maintenant.

Questions / réponses :

Q : Faut-il mettre des grilles ?

R : C’est indispensable. D’autre part la Direction des Parcs et Jardins demande à ce que les jardins soient clos et fermés le soir

Q : Quel est l’emplacement du jardin partagé ?

R : c’est trop tôt pour le dire, mais le mieux est de le déplacer au fond à gauche.

Q : Est-il envisagé de rendre la partie du Fbg Saint Denis à la rue de Paradis piétonnière?

R : cela dépendra de l’emplacement de la trémie d’entrée du parking.

Q : Plantations d’arbres ?

R : A cause des réseaux, CPCU, eau, EDF/GDF, câbles, on ne peut faire que des plantations peu profondes le long du Faubourg Saint Denis.

Q : Est-ce possible de faire en sorte que l’entrée et la sortie du parking soient au même endroit ?

R : Cette option a été envisagée mais les études semblent monter qu’elle n’est pas réalisable.

Q : Quelle sera la formalisation de la concertation ?

Q : Sous quelle forme peut se faire la concertation en vue de faire des choix ?

R : La participation des conseils de quartier à l’élaboration du cahier des charges est prévue. C’est aux habitants et aux conseils de quartier de s’organiser.

Q : peut-on connaître l’ensemble des hypothèses de travail ?

R : attente de la réponse de la mairie

Q : les normes HQE seront-elles respectées ?

R : cela fait partie du cahier des charges, c’est une obligation que la ville s’impose sur chacun des équipements.

L’évolution du Square A. Satragne au fil du temps (dossier photos) :

Dossier photos Square AS 2003 – 2014

Soutenez VGNE dans son action. Contactez-nous et venez participer au Conseil de Quartier !